Portrait

Photo Marie Hélène THORAVALEnfance et études

Née le 3 juin 1966 à Coutances (Manche) de parents agriculteurs, je suis mariée et mère de deux filles de 17 et 15 ans et demi. J’ai débuté mes études par un BTS Commerce International. Par la suite, j’ai obtenu un Master de Gestion des Entreprises et des Administrations de l’IAE de Caen puis un Mastère de Management du développement territorial à l’Ecole de Management de Normandie.

Carrière professionnelle

Si j’ai d’abord envisagé de reprendre l’exploitation agricole familiale, j’ai finalement effectué ma carrière dans le domaine de l’agroalimentaire en France et à l’international. J’y étais chargée du développement de nouveaux produits et leur commercialisation. J’ai ensuite travaillé pour la Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale (DATAR) au sein de laquelle j’ai mené avec mon équipe des campagnes pour attirer de nouveaux investisseurs internationaux en France avec pour objectif de réaliser des partenariat sur le territoire national contribuant au développement économique et générant des emplois.

Il y a 14 ans, j’ai décidé de rejoindre la Drôme avec mon mari. J’ai alors entamé une carrière d’entrepreneur puisque j’ai créé une entreprise de conseil dans le développement de produits nouveaux. Dans ce cadre, j’ai développé des formations pour les professionnels et enseigné à l’université et dans des écoles de commerce en France et à l’étranger.

Vie publique

En 2002, je rencontre Gabriel Biancheri dans le cadre de la plateforme de reclassement des secteurs du cuir et de la chaussure. Au début de l’année 2007, il me demande de l’accompagner en tant que suppléante pour les élections législatives, ce que j’accepte. Nous sommes élus en mai de cette même année. En mai 2008, je mène la liste « Ensemble, un nouvel élan » en vue d’accéder à la Mairie de Romans-sur-Isère mais notre équipe est battue de 61 voix. Je suis, depuis lors, chef de l’opposition au conseil municipal de Romans-sur-Isère, ville sur laquelle mon investissement est sans relâche. Avec notre équipe, nous défendons les Romanais avec une attention toute particulière pour la réduction de la dette de la commune, la sécurité et le développement économique.

En mars 2010, je suis élue en tant que conseillère régionale Rhône-Alpes. Je dois quitter mon poste en janvier 2011 en application de la loi sur le non-cumul des mandats.

Le 28 décembre 2010, je deviens député de la 4ème circonscription de la Drôme dans des circonstances douloureuses faisant suite au décès de Gabriel Biancheri. Mais c’est avec force et conviction que je défends les problématiques et l’avenir de la Drôme. A l’Assemblée nationale, je deviens membre de la commission des affaires culturelles et de la mission d’information sur la compétitivité de l’économie française, au sein desquelles je participe aux débats chaque semaine.

Dès les premiers mois de mon mandat, je m’engage pleinement dans le travail parlementaire à l’Assemblée nationale et en circonscription ce qui fait dire au Président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, lors de ma rentrée parlementaire en septembre 2011 que mon travail « se situe dans la pleine continuité de l’engagement de Gabriel Biancheri pour son territoire ».

En novembre 2011, la Présidente de la commission des affaires culturelles me propose de rédiger un rapport au nom de l’Assemblée nationale sur la rémunération pour copie privée, loi qui est finalement adoptée à l’unanimité par cette même commission. En décembre, lors de l’examen du projet de loi de Finances, j’obtiens le maintien du taux de TVA réduit pour les centres équestres très présents dans notre département et d’un dispositif fiscal pour les bouilleurs de cru suite à une requête d’une association drômoise.

Au cours de mes quinze mois de mandats, je parcours chaque semaine notre circonscription dans le cadre de mes permanences décentralisées dans chacune des  71 communes et réponds à l’ensemble des sollicitations des Drômois avec abnégation et sens de l’intérêt général : demande de soutien pour des projets, de subvention, d’emploi, de logement,  etc.

Je suis battue le 17 juin 2012 aux élections législatives mais je conserve pour mandat de conseiller municipal d’opposition à Romans sur-Isère.

Passions personnelles

Je partage avec mes enfants la passion du sport et de la nature. Durant mes rares temps libres, je m’entraîne à vélo en Drôme des Collines et pratique le ski. Je suis également passionnée de chasse et de pêche et plus particulièrement de chasse à la bécasse et de pêche à pied. D’une manière générale, j’attache une attention particulière aux enjeux d’innovation depuis mon plus jeune âge. Cette passion pour l’innovation m’est très utile depuis mes débuts en politique car nous sommes régulièrement confrontés à des situations nouvelles qui nous obligent à être innovants.

Présentation de Marie-Hélène Thoraval par Thoraval-2012

Les commentaires sont fermés.